Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci ...

Il y a actuellement    personne(s) sur le blog CFA

Recherche

Archives

AGENDA

   

 

 

 

   

Tour Féminin Limousin 2012

  logoofficielTFELPC.jpgTour Féminin en Limousin 

      19 au 22 juillet 2012

Accueil des équipes et présentation

le 18 Juillet 2012 

PROFILS - CARTES - HORAIRES

DES 4 ETAPES DE L'EDITION 2011 - cliquez sur le logo

 

LOGO-2525252525252520RMJ

Toutes les étapes à réécouter

logo velo19 2011

Reportage photos

Tour de Bretagne

Les incontournables

banniereAACF.jpg

 pistache ..
CFerrierBruneau.jpg


Les carnets de route
 
 
 
CHAMPIONNAT DE FRANCE DE L'AVENIR

TOUTES LES PHOTOS

SUR VELO 19 - CLIQUEZ ICI

 

logo velo19 2011

 

Tour Féminin en LIMOUSIN 2010

8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 18:59

Photo - Juin 2010 022Sandra LEAUD, licenciée en Comité Poitou Charente, habitant un petit village dans la Vienne est une personne discrète, disciplinée, courageuse.

Sa vie d’athlète est un exemple de ténacité et de volontarisme. Ne demander jamais à Sandra si elle a la pêche, elle vous répondra toujours oui et toujours avec un sourire communiquant le plaisir d’être sur son vélo.

Sandra termine ses études par une maîtrise d’histoire, mais son histoire personnelle n’est pas écrite dans les livres, mais le vau bien. Sa vie partagée entre le boulot, le vélo et sa vie de famille remplie pleinement cette jeune femme de 32 ans.

 

Un vieux vélo pour la santé

C’est en raison de soucis de santé que Sandra enfourche un « vieux vélo trouvé dans une déchetterie par son père.

«J’avais un surcharge pondérale. Au début, je parcourais seulement 5 km par jour. Perdant régulièrement du poids (30 kg sur un an et demi), je me suis prise au jeu. ».

Sandra attrape le virus du cyclisme, elle s’achète un vélo de meilleure qualité et prend sa première licence en UFOLEP. Par la suite, elle intègre le club du Cycle Poitevin.

« J’aime la pratique du cyclo cross et de la route, il met difficile de faire un choix. Je pratique le VTT, mais sans les mêmes ambitions ».

 

Un entraineur est un luxe pour moi

L’envie est de plus en plus présente,  motivée,  elle pratique la compétition. Elle se donne la chance de progresser à son niveau et choisi de prendre un entraîneur pour un suivi régulier.

« Avoir quelqu’un qui me suit est vraiment un luxe pour moi.  J’ai vite vu la différence entre l’avant et l’après depuis deux ans. Quand on est seul, on pédale certes, mais pas comme il le faudrait. Je n’avais pas véritablement de progression, je ne faisais pas de spécifique ».

 

un rendement assez élevé

Sandra est intérimaire depuis 6 ans en usine. Elle fait les 2X8 (5h00-13h00 ou 13h00-21h00). Sans compter149578 162426437122164 100000644264129 388979 7252909 n qu’elle a une heure de route pour se rendre à son travail. Elle fait partie des filles qui partagent vie professionnelle et sportive avec beaucoup de courage et arrive à concilier le tout. C’est la compétition en cyclisme, mais aussi au sein de son activité professionnelle : « Nous sommes contraints a un rendement assez élevé, car je suis sur un poste de production (je produis des volants de voitures), et je travaille en contact avec des produits dangereux, ce qui n’est pas forcément très bon pour la santé.

Le vélo me permet également de m’aérer et de me réoxygéner au contact  de la nature. »

 

 L'équilibre

Un emploi du temps chargé, Sandra trouve un équilibre entre le travail et ses entraînements : « Comme je travaille en décalé, j’ai du temps pour m’entraîner soit le matin ou l’après midi. D’où, l’utilité de mon entraîneur pour m’aider à trouver cet équilibre afin de ne pas accumuler de la fatigue. Je ne me cache pas que j’ai un emploi du temps chargé dans une semaine, car en plus du boulot, je dois gérer les à côtés de la vie quotidienne, et les week-end je suis sur les routes. » Cet équilibre est parfois précaire, mais il faut gérer tout de même – « quand on aime on  ne compte pas ».

 

Sandra est une jeune fille qui est très pointilleuse sur le respect de ses entraînements, et ce n’est pas  le mauvais temps où le froid qui l’empêche de suivre sa planification. Elle ne regarde pas, elle part….

 

P1050947.JPGLe 31 Octobre 2010, elle prend le départ de la première manche du Challenge « La France Cycliste » est prend la 17éme place. « Je suis contente de mon résultat. En partant samedi matin, je n’avais pas un moral d’acier et je n’étais pas au mieux physiquement. 

Maintenant, je me donne comme prochain objectif de rentrer dans les 15 premières à Miramas lors de la seconde Manche du Challenge. »

Sandra la courageuse, volontaire, prend la route toute la nuit pour prendre le départ le 1er Novembre au cyclo cross de St Angeau en Charente. « L’habitude d’être dans le dur toute une année ne m’arrête pas. Le fait de travailler en 2X8 en est sûrement la raison. Moralement, j’étais mieux, et j’ai pu continué mon travail de progression lors de cette épreuve ».

 

En prochains objectifs, Sandra veut monter en place lors du Challenge « La France Cycliste », un podium pour le championnat de France Master de Cyclo Cross, l’interrégional le 26 Décembre à Eymoutiers en Charente et bien entendu le France Dames où elle tentera de faire une excellente performance.

Le Blog de CFA suivra régulièrement Sandra cet hiver et vous tiendra au courant de ses performances.  Sandra est un exemple de courage, de volonté, de discipline dans la pratique du cyclisme féminin.

Chapeau Mademoiselle !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CFA - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Frederic 02/12/2010 19:33



Un vrai phénomène ! Je ne sais pas comment elle fait tout çà ??