Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci ...

Il y a actuellement    personne(s) sur le blog CFA

Recherche

Archives

AGENDA

   

 

 

 

   

Tour Féminin Limousin 2012

  logoofficielTFELPC.jpgTour Féminin en Limousin 

      19 au 22 juillet 2012

Accueil des équipes et présentation

le 18 Juillet 2012 

PROFILS - CARTES - HORAIRES

DES 4 ETAPES DE L'EDITION 2011 - cliquez sur le logo

 

LOGO-2525252525252520RMJ

Toutes les étapes à réécouter

logo velo19 2011

Reportage photos

Tour de Bretagne

Les incontournables

banniereAACF.jpg

 pistache ..
CFerrierBruneau.jpg


Les carnets de route
 
 
 
CHAMPIONNAT DE FRANCE DE L'AVENIR

TOUTES LES PHOTOS

SUR VELO 19 - CLIQUEZ ICI

 

logo velo19 2011

 

Tour Féminin en LIMOUSIN 2010

13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 09:00

MG 2352Nous connaissons Mireille Robin, la cycliste, qui intègre GSD GESTION, Mireille, l'entraîneur. Nous avons fait sa connaissance au travers ses carnets de route et maintenant Mireille qui participe temporairement au blog CFA en nous présentant Danièle Troesch

Athlète féminine, Danièle Troesch encore bien mal connue du milieu féminin, pratique le VTT en cross-country, marathon national et international, souvent en altitude puis quelques cyclosportives à un excellent niveau.

Mireille Robin connait Danièle depuis plusieurs années. Elle tenait à parler de sa discrétion, de ses valeurs humaines et de son respect de l’éthique sportive puis de ses performances .

 

 

Mireille ROBIN

  Peux tu te présenter aux lecteurs du blog de CFA ?

 

pistache_-.JPGJe vis  en Alsace, au pied du Massif Vosgien, à environ 40 km de Strasbourg.

J’ai travaillé 6 ans au CNRS de Mulhouse et actuellement je prépare le concours de recrutement des professeurs des écoles. D’ailleurs je viens d’être reçue à l’oral !

Je prends ma première licence en 2001 et au fur et à mesure de ses différentes participations aux épreuves VTT (cross-country court, cross-country long parcours)  et route, je ne trouve pas mes marques dans les cross courts notamment.

Je trouve plutôt son équilibre dans la pratique du VTT Marathon. J’intègre en 2007 le Team Allemand « Fiat Rotwild » ce qui me permet de courir en France et à l’étranger.

Malgré cela, elle reste dans l’anonymat et sans reconnaissance.

 

Quelles sont tes plus belles performances de la  saison 2010 et l'épreuve la  plus difficile physiquement que tu es pris le départ ?

 

J’ai participé au Jeantex Tour Transalp du 27 juin au 3 juillet. Course par étapes sur route – 780 km et 19960m de dénivelé  positif. J’avais comme équipière Landtwing Milena, une coureuse suisse du Team Rothaus Cube. Cette course était certainement un de mes meilleurs souvenirs de cette saison. Mise à part le résultat (nous avons gagné chaque étape ainsi que le classement général), c’est surtout l’entente avec ma partenaire qui m’a marquée. Nous avons partagé les bons et les moins bons moments. L’entraide dans les moments où l’une ou l’autre va moins bien est essentielle. On repousse les limites au-delà de ce qu’on se croyait capable.

J’ai participé à Bike Transalp du 17 au 24 juillet 2010 – 600 km et 19700 m de déniveller positif). Course par étape VTT avec Katrin Neuman du Team Allemand « Moutain Heroes ». Ensemble nous avons terminé 3éme au classement général. Là aussi l’entente et entraide furent parfaites. »

 

Combien de Marathon par an, de courses sur route et autres pratiques tu dans ta saison ? Ta discipline préférée ?

« Cette année j’ai une quarantaine de jours de course toutes disciplines confondues (VTT cross, court et marathon, courses par étape, grimpée chrono, cyclosportives et enduro).

 Dans toutes ses disciplines, est effectivement le marathon que je préfère. C’est ce qui se rapproche le plus de ce que j’attends du VTT. J’aime la variété : roulant, technique, bitume (le moins possible !!) le portage…la diversité des terrains : forêts, pierres, sentiers, alpages, sentiers en balcon…le parcours le plus raid des chemins du soleil est un superbe exemple.

Je ne recherche pas forcément la confrontation avec les autres mais plutôt avec le terrain et avec moi-même. C’est peut être pour cela que je me suis rapidement tournée vers les marathons. J’aime les courses qui se font à l’usure ».

 Les_Menuires_Val_Thorens.jpg

Pourquoi courres-tu beaucoup de l’autre côté des frontières ?

L’essentiel des courses auxquelles je participe est effectivement à l’étranger. La première raison est tout simplement pratique, habitant l’Alsace, traverser les frontières est bien plus court que de descendre dans le sud de la France. La deuxième raison est qu’à l’étranger on peut faire des marathons presque tous les week-ends.

 

Comment te prépares tu l’hiver pour les marathonsVTT .

Je ne fais rien de spécial en hiver en préparation. Je n’ai pas de plan d’entrainement….C’est certainement pour cela que j’arrive cramée à la fin de la saison !! J’aime être sur mon vélo. C’est un besoin à la fois quand je vais bien mais aussi quand je vais moins bien. Je ne connais rien de mieux que d’aller pédaler pour ce changer les idées.

En hiver, je pratique aussi de la randonnée pédestre pour repérer de nouveaux sentiers. J’aime les sorties en raquette, faire du skating. Le vélo ne reste pas de côté : lorsque les conditions sont bonnes, j’aime m’amuser avec le VTT sur la neige.

 

 Danièle tu as remporté le titre de championne de France VTT Marathon en 2009, Tu as participé 2 fois au Championnat d’Europe Marathon, au Championnat du Monde VTT Marathon et de très belles victoires. Pourquoi coures tu dans l’anonymat absolu alors que tu fais de grandes performances ?

«Je ne pense pas faire de grandes performances. Je me fais simplement plaisir. Depuis que je fais partie du Team Fiat Rotwild, j’essaie de faire du mieux que je peux. C’est une façon de les remercier pour tout ce qu’ils me permettent de faire sur une saison ».

Pour répondre un peu mieux à ta question, « je n’ai jamais eu l’impression d’intéresser beaucoup de personnes. Les courses longues distances ne sont pas valorisées en France. Beaucoup pensent que si l’on se tourne vers les Marathons VTT, c’est qu’on n’est pas capable d’être parmi les premiers sur un cross olympique. »

 transalp_-.JPG

Ton titre de championne de France VTT Marathon en 2009 a-t-il changé quelque chose dans ta vie d’athlète ?

« On m’a dit que j’aurai du davantage montrer le maillot du Championnat Marathon pendant cette saison. Avoir gagner l’an dernier a évidemment fait plaisir, surtout à mon Team Allemand. Pour moi, il s’agissait que d’une course comme les autres. Pour être honnête, ce maillot n’a rien changé. La prime de la fédération n’a même pas couvert le prix de la licence (mais les primes ne motivent pas le choix de mes courses).

Dans ma région, mis à part l’un ou l’autre article dans le journal, il n’y a rien eu. C’est à peine si mon Comité Régional l’a mentionné. Pourtant nous avons de bons éléments en Alsace (Frédéric Frech, Maxime Marotte, Thomas Dietsch….) Le VTT n’est pas franchement valorisé. »

 

Au niveau mondial, où te situes- tu ?

Difficile de dire où je me situe. Actuellement, je suis 38éme au classement UCI Marathon, mais les courses auxquelles je participe ne rapportent pas forcément des points.

Les Mondiaux n’ont jamais été une priorité : La seule fois où j’ai posé une candidature à la FFC, on m’a demandé de payer cuissard et maillot de l’équipe de France. A cela s’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement.

Plutôt que de porter le maillot d’une Fédération qui ne soutient pas la discipline, j’ai décidé de participer à d’autres épreuves, et de porter le maillot de Team avec qui j’ai un soutien matériel et avec qui je peux participer à de belles épreuves par étapes.

J’ai tout de même participé deux fois au Championnat d’Europe Marathon VTT où il est possible de courir avec un maillot autre que celui de l’équipe de France. Je termine 17éme en 2007 et 22éme en 2005.

 

Conclusion de Mireille

Danièle Troesch est une personne intègre, qui reconnaît les valeurs humaines, tel le soutien moral1212760398_104.jpg, la solidarité mis à l’épreuve durant ses Marathons VTT. Elle a toujours progressé dans « son coin » et m’a toujours impressionné par ses moyennes horaires de courses, ses classements aux scratchs avec les hommes. Sa qualité de pilote dans les parties techniques.

Je n’oublierais jamais le jour ou Daniele a été accusé d’être responsable du pied à terre d’un coureur visiblement  pas très à l’aise dans la boue….J’avais pris sa défense…Il s’est fait tout petit, mais Danièle  était déjà loin !!!

Un autre moment mémorable le Marathon de Val Thorens – 100 km soit environ 6h00 d’effort avec une montée d’un glacier à 3000 mètres et du long portage.

Je reste admirative sur ses performances, ses qualités humaines, techniques et physiques…Tout pour se faire mal, le dépassement de soi et le plaisir.

Chapeau Danièle !

Partager cet article

Repost 0
Published by CFA - dans Interviews
commenter cet article

commentaires