Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci ...

Il y a actuellement    personne(s) sur le blog CFA

Recherche

Archives

AGENDA

   

 

 

 

   

Tour Féminin Limousin 2012

  logoofficielTFELPC.jpgTour Féminin en Limousin 

      19 au 22 juillet 2012

Accueil des équipes et présentation

le 18 Juillet 2012 

PROFILS - CARTES - HORAIRES

DES 4 ETAPES DE L'EDITION 2011 - cliquez sur le logo

 

LOGO-2525252525252520RMJ

Toutes les étapes à réécouter

logo velo19 2011

Reportage photos

Tour de Bretagne

Les incontournables

banniereAACF.jpg

 pistache ..
CFerrierBruneau.jpg


Les carnets de route
 
 
 
CHAMPIONNAT DE FRANCE DE L'AVENIR

TOUTES LES PHOTOS

SUR VELO 19 - CLIQUEZ ICI

 

logo velo19 2011

 

Tour Féminin en LIMOUSIN 2010

7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 09:40

Bonjour,

 

Fin Août, voilà maintenant un peu plus d’une semaine que je suis rentrée du Vaude Mountainbike Trans Schwarzwald, une course par étape sur 5 jours qui nous amène à parcourir environ 420 km et 9360 mètres de dénivelé.

http://www.trans-schwarzwald.com/

encore-une-belle-journ-e-derri-re-nous.JPG

Cette course peut se faire soit individuellement soit par équipe de 2. Pour ma première participation, j’ai décidé de partager cette course avec Olivier Guth mon copain.

Excepté le raid VTT Les Chemins du Soleil en 2009, jusqu’à présent, j’ai toujours participé aux courses par étapes avec une coéquipière féminine.

Une course de 5 jours en catégorie mixte est donc une première pour nous. Même si nous avons l’habitude de pédaler ensemble à l’entraînement, en course, il s’agit de mettre sa fierté de coté, d’accepter critiques aide et conseils de l’autre pour pouvoir arriver au meilleur résultat, chose pas toujours évidente lorsqu’on est en couple.

Aujourd’hui, je vous propose donc un petit résumé de ces quelques jours qui se soldent par une belle 5ème place au général sur une trentaine d’équipe mixte au départ.

Le mardi 17 août, nous nous rendons à Pforzheim en Allemagne, avec Olivier et Robert qui nous accompagnera toute la semaine. Le 6ème Vaude Mountainbike Trans Schwarzwald nous emmènera à travers la Forêt Noire, un massif montagneux du sud ouest de l’Allemagne.

 Freudenstadt.JPG

Le premier jour le départ est un peu chaotique. Le peloton est organisé en bloc : d’abord les hommes qui participent en catégorie individuelle, puis ceux qui participent en équipe et enfin les dames et les équipes mixtes. Se faufiler entre tout  ce monde n’était pas une mince affaire surtout pour quelqu’un qui n’est pas très à l’aise dans un peloton comme moi. Après 82,5 km et 1830m de dénivelé, Olivier et moi arrivions en 6ème position à Freudenstadt après 3h26 de course. Si nous avons perdu une place dans les 2 derniers kilomètres, nous étions quand même content. Cette première étape nous a permis d’avoir une idée du niveau des autres équipes engagées. A force de faire des courses à l’étranger, on connaît les coureurs, mais la donne n’est pas tout à fait la même lorsqu’on est en équipe.

 

Le 2ème jour, nous avons la chance de partir dans le premier bloc. Ce sont 62 km et 1600 m de dénivelé qui nous attendent et qui nous amènent de Freudenstadt à Wolfach. Le dénivelé n’est pas très important et par conséquent les 20 premiers kilomètres étaient très rapides. Il s’agissait continuellement d’emmener du braquet. Contrairement à l’étape de la veille, le parcourt empruntait quelques sentiers particulièrement sympa. Pour la deuxième fois, nous sommes arrivés 6ème.

La troisième étape entre Wolfach et Donaueschingen présentait 88 km et 2000 m de dénivelé. J’ai beaucoup aimé la première partie où les montées étaient plus longues. D’ailleurs à ce moment là nous étions en 4ème position. Malheureusement la fin de course n’était pas pour moi : beaucoup de plat, rouler en groupe, savoir bien se placer pour ne pas prendre le vent… A Donaueschingen nous sommes de nouveau arrivés 6ème.

sportograf-21326033_lowres.jpg

La 4ème étape était la plus longue en terme de kilomètre : 118 km de Donaueschingen jusque Murg-Niederdorf. Cette étape était digne d’une course sur route : il y avait beaucoup de portion plate sur route, de courtes montées raides, pas de sentiers. Curieusement, ça allait mieux que ce que je m’imaginais. D’un coup, après 40 km nous nous sommes retrouvés à l’arrêt en forêt. Les motos d’ouverture ne savaient plus où passait le parcours de la course. Il faut savoir que certaines portions ne pouvaient pas être balisées en avance. Le personnel de l’organisation devait donc baliser ces portions là juste avant le passage des coureurs. Nous voilà partis pour un deuxième départ. Les écarts que nous avions pu faire jusque là étaient perdus. Nous voilà donc repartis jusqu’à la prochaine pause… Et oui, quelques dizaines de kilomètres plus loin un deuxième arrêt car nous devions passer sur un petit pont. Et voilà le troisième départ, le bon cette fois ci puisque nous avons pu rouler jusqu’à l’arrivé sans interruption. C’est en cinquième position que nous passons la ligne à Murg-Niederdorf.

sportograf-21322837.JPG

La dernière étape allait de Murg-Niederdorf jusqu’au Feldberg : 62 km et 2000 mètres de dénivelé. J’appréhendais un peu cette dernière étape car celle de la veille avait laissé des traces. C’est de nouveau en 5ème position que nous passions la ligne.

sportograf-21333626_lowres.jpg

Ces 5 jours de courses se soldent par une 5ème place au classement général en catégorie mixte. Nous sommes revenus relativement contents de notre course. Le niveau des équipes était élevé. Si les 2 premières équipes étaient clairement plus fortes, peu d’écart nous séparait des 2 suivantes. Ce fut une course difficile pour moi, peut être plus difficile qu’un Transalp. Je suis plus à l’aise dans les longues montées raides. J’ai enchaîné pas mal de marathons avec du dénivelé depuis le mois de juin. Je n’ai plus l’habitude des changements de rythme et d’emmener du braquet. Rouler en groupe c’est aussi quelque chose qui est difficile pour moi. Malgré tout, j’ai beaucoup aimé ces quelques jours. L’entraide a encore une fois été primordiale. Se donner à fond et repartir le lendemain, c’est quelque chose que j’adore.

sportograf-21349200_lowres.jpg

Je regrette juste que nous ne soyons pas montés sur le podium à l’issu de l’une des étapes. Avec un peu de recul, je crois que je manquais de fraîcheur. Après le Transalp j’avais enchaîné avec des sorties VTT entre amis. Une angine début Août aurait du me mettre la puce à l’oreille, mais une fois de plus l’envie a été la plus forte. Quoi qu’il en soit je sais quels sont mes points faibles et ce qu’il me faudra travailler l’an prochain si nous reprenons le départ ensemble.

Maintenant place au mois de septembre et à l’objectif de la fin de saison : l’ultra raid de la Meije.

http://www.ultraraidlameije.fr/

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tom 13/11/2011 10:27



Bravo à vous deux, superbe!