Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci ...

Il y a actuellement    personne(s) sur le blog CFA

Recherche

Archives

AGENDA

   

 

 

 

   

Tour Féminin Limousin 2012

  logoofficielTFELPC.jpgTour Féminin en Limousin 

      19 au 22 juillet 2012

Accueil des équipes et présentation

le 18 Juillet 2012 

PROFILS - CARTES - HORAIRES

DES 4 ETAPES DE L'EDITION 2011 - cliquez sur le logo

 

LOGO-2525252525252520RMJ

Toutes les étapes à réécouter

logo velo19 2011

Reportage photos

Tour de Bretagne

Les incontournables

banniereAACF.jpg

 pistache ..
CFerrierBruneau.jpg


Les carnets de route
 
 
 
CHAMPIONNAT DE FRANCE DE L'AVENIR

TOUTES LES PHOTOS

SUR VELO 19 - CLIQUEZ ICI

 

logo velo19 2011

 

Tour Féminin en LIMOUSIN 2010

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 16:01

Bonjour,

 

Beaume-Drobie.jpgAlors qu’au début du mois de Mai je vous proposais une escapade au Lac de Garde en Italie, cette fois-ci c’est sur les routes de l’Ardêche puis sur les sentiers du Cantal que vous emmènera ce carnet.

Varier les disciplines, rien de tel pour ne pas tomber dans la routine et la lassitude. Le mois de mai était pour ma part bien varié : course longue distance en Italie puis en Allemagne, enduro en Alsace et pour terminer une cyclosportive en Ardêche. Fin du mois de mai, avec mon copain nous avons décidé sur un coup de tête d’aller participer à la Beaume Drobie, une cyclosportive au départ de Valgorge en Ardêche. Au programme 135 km et 2300 mètres de dénivellé.

Le départ a été donné à 10h. J’ai compris assez rapidement que j’allais faire une bonne partie de la course avec Karine Saysset. Alors que j’arrivais à être devant dans les cols, elle ne tardait jamais à revenir dans les parties où il fallait emmener plus de braquet : un de mes points faibles. En temps que VTTiste, j’ai bien plus l’habitude de mouliner. Rouler ainsi avec elle, savoir qu’elle n’était jamais bien loin était super motivant. On essaie de ne rien lâcher, de rester dans les groupes, de prendre des relais… C’est en montant vers Beaumont que j’ai eu d’un coup l’impression de ne plus avoir de force. Les derniers kms ont été difficiles, et c’est avec environ 2 min de retard que je passe la ligne. Ce fut une très belle course : un parcours magnifique, une météo parfaite et surtout une excellente organisation qui a gâté tous les participants en offrant à chacun des produits locaux et un repas. Un grand merci à tous les bénévoles qui se sont démenés pour nous offrir une journée comme celle-là. C’est vraiment une course qui vaut le détour : http://beaume.drobie.voila.net/

Ce week-end en Ardêche fut de courte durée puisque qu’il nous a fallu rentrer tout de suite après la course.

 

Notre club organisait en Alsace une course VTT à laquelle nous voulions participer.

chemin-plomb-du-cantal.jpgCe n’est pas par hasard que nous avons choisi d’enchaîner le même week-end une longue distance et un cross court. Ce fut un très bon entraînement pour le Merell Oxygène qui a eu lieu pendant le week-end de l’Ascension au Lioran, station du Cantal. Nous avons choisi de participer à l’Oxygène Série VTT : il s’agissait d’enchaîner un prologue de 3,3km le jeudi, avec au choix un marathon de 86 km ou un cross de 55 km le vendredi et le dimanche une course d’enduro. Nous sommes arrivés le mercredi soir après plus de 7 heures de trajet. La météo n’était pas fameuse : 5°C, de la pluie, du vent…

Jeudi matin le prologue :

 Il s’agit de s’élancer sur une boucle de 3,3 km. Le départ est individuel. L’effort est court et intense. Tout ce dont je n’ai plus l’habitude puisque mes courses sont d’habitude bien plus longues. J’avoue que je n’ai pas pris cette épreuve très au sérieux. Je suis simplement aller faire tourner les jambes puis j’ai pris le départ. Malgré tout j’ai eu le 4ème temps, ce qui m’a valu une place en finale en fin d’après midi où je prends la 3ème place, relativement contente puisque j’arrive à améliorer mon temps de 40 s.

La course du vendredi correspond bien plus à ce que j’aime : au programme 86 km et 2950 m de dénivelé. Le départ est donné à 8h. Nous quittons la station par une bonne grimpette qui permet déjà d’étirer le peloton. S’en suit une descente d’abord roulante puis agrémentée de quelques sentiers ludiques en sous bois. La deuxième montée emmène les VTTistes vers Laveissière puis le col de la Molède. Vient ensuite certainement une des plus belle partie du parcours : la troisième montée, celle qui permettra d’arriver au col du Prat de Bouc puis au Plomb du Cantal qui culmine à 1855 m.

Mes sensations jusqu’à ce moment là étaient relativement bonnes. J’avais choisi de ne pas partir trop vite car nous étions prévenus : les 25 derniers kms étaient vraiment exigeants. A partir du Plomb du Cantal, le parcours continue sur un sentier sur les crêtes. Hors course, ce sentier permet de jouir d’un panorama exceptionnel sur les massifs du Cantal, mais il faudra revenir pour en profiter car pendant la course mieux valait rester vigilant. Arrive enfin une longue descente : la voie romaine. Celle-ci est variée : à la fois roulante par endroit, technique, ludique avec quelques sentiers en sous bois. Mais le parcours n’est pas encore terminé puisqu’il s’agit de s’attaquer à la dernière difficulté du jour qui n’est pas la moindre : 1000 m de dénivelé sur les 20 derniers km. Si la vue sur le Puy Griou permettait d’oublier la fatigue mieux valait en avoir encore sous la pédale, car non seulement les pourcentages en montée dépassaient par endroit les 20% mais nous évoluions souvent sur des terrains sans rendement : herbe, pâturage… Après 6h10 de course, je passe la ligne d’arrivée en temps que 1ère féminine. SDC10283.JPG

 

Le samedi était censé être un jour de repos pour les participants de la série Oxygène VTT. Pour ma part, j’ai choisi de participer à la course VTT de 25 km ce qu’ont d’ailleurs fait la plupart des VTTistes. Le profil du parcourt était simple : une descente et une montée. Faute de concentration je chute dans la première descente j’arrive quand même à assurer une deuxième place avec environ 3 min de retard sur la 1ère. J’étais relativement satisfaite car les sensations n’étaient pas trop mauvaises malgré une course de 6h la veille ce qui est plutôt rassurant pour le Transalp VTT du mois de juillet.

Le week-end touche bientôt à sa fin. Le Dimanche a lieu la dernière épreuve qui compte pour la série Oxygene VTT. Il s’agit d’une course d’enduro composée de 5 spéciales chronométrées à profil descendant et de liaisons non chronométrées qui permettent de pédaler tranquillement, de profiter des beaux points de vue et surtout de discuter avec les autres participants. J’ai longtemps hésité par rapport au choix du vélo : soit mon vélo de cross plus léger pour ne pas être pénalisée dans les relances, soit mon vélo d’enduro pour bien profiter des descentes quitte à perdre un peu de temps dans les quelques portions de montées. J’ai finalement opté pour la deuxième solution.

Départ en téléphérique pour arriver au Plomb du Cantal vers 8h. Le sentier sur les crêtes nous permettait de rejoindre le départ de la première spéciale. Malheureusement, cette première spéciale s’est faite dans le brouillard, ce qui m’a valu quelques surprises notamment une remontée à laquelle je ne m’attendais pas… et voilà quelques précieuses secondes de perdues.

puy-griou-002.JPGPour la deuxième spéciale, c’est une chute en arrivant un peu trop vite dans une ornière qui me fait perdre du temps. A croire que je n’étais pas bien réveillée !!!

La troisième spéciale est quant à elle bien courte et se termine par une remontée qui m’a bien fait mal aux jambes. La liaison qui nous conduisait à la 4ème spéciale permettait d’admirer le paysage puisqu’elle se faisait partiellement sur un télésiège.

La 4ème et la 5ème spéciales étaient essentiellement en sous bois, sur des sentiers avec pierres et racines. Je n’étais pas mécontente de passer la ligne d’arrivée car la fatigue surtout dans les relances se faisait sentir. A l’issue de l’enduro je monte sur la 3ème marche du podium. Les points accumulés lors du prologue, du marathon et de l’enduro m’ont permis de gagner le challenge VTT.

Ce week-end a été l’occasion non seulement de pratiquer différentes disciplines du VTT, de découvrir une nouvelle région mais aussi de retrouver des coureurs que j’apprécie. On ne remerciera jamais assez les bénévoles sans qui il ne serait pas possible d’organiser de tels évènements.

A bientôt

Partager cet article

Repost 0

commentaires