Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci ...

Il y a actuellement    personne(s) sur le blog CFA

Recherche

Archives

AGENDA

   

 

 

 

   

Tour Féminin Limousin 2012

  logoofficielTFELPC.jpgTour Féminin en Limousin 

      19 au 22 juillet 2012

Accueil des équipes et présentation

le 18 Juillet 2012 

PROFILS - CARTES - HORAIRES

DES 4 ETAPES DE L'EDITION 2011 - cliquez sur le logo

 

LOGO-2525252525252520RMJ

Toutes les étapes à réécouter

logo velo19 2011

Reportage photos

Tour de Bretagne

Les incontournables

banniereAACF.jpg

 pistache ..
CFerrierBruneau.jpg


Les carnets de route
 
 
 
CHAMPIONNAT DE FRANCE DE L'AVENIR

TOUTES LES PHOTOS

SUR VELO 19 - CLIQUEZ ICI

 

logo velo19 2011

 

Tour Féminin en LIMOUSIN 2010

23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 18:25
CLecourt.jpg


 « La course 2008 devient LE TOUR FEMININ
 EN LIMOUSIN POITOU-CHARENTES » …
Il nous révèle, en exclusivité pour CFA,les 4 étapes du Tour 2008 !

 

- Pouvez-vous vous présentez en quelques mots pour les futurs lecteurs et lectrices ?

Claude LECOURT, Creusois d’origine et de cœur, né à Dun le Palestel, capitale du cyclisme creusois par  sa nocturne (il y a 61 ans), Directeur du Tour Féminin en Limousin Poitou-Charentes, licencié FFC depuis 1978, supporter du cyclisme féminin depuis toujours.

 

- Pourquoi organisez-vous une épreuve pour dames plutôt que pour hommes ? Quelles sont les réactions des institutions et partenaires sponsors lors de vos démarches ? Comment réagissent-ils ?

Nous organisons aussi des épreuves de haut niveau pour hommes le cas échéant.

Je préfère les épreuves pour dames : ces dernières se montrent beaucoup plus volontaires. Quand 100 filles prennent le départ d’une course, 100 sont à l’arrivée. Si quelques-unes abandonnent, ce sont toujours pour des raisons sérieuses (chute ou maladie) et non pour se faire oublier. D’autre part, elles pratiquent un cyclisme propre.

Au début de notre organisation les partenaires étaient surpris. Pour beaucoup, le vélo féminin était inconnu. Maintenant le cyclisme féminin est mieux connu. Toutefois, les partenaires regrettent beaucoup  l’attitude de certains médias qui boudent le cyclisme féminin.

 

- Comment avez-vous vécu l’édition 2007 ? Et quel en est votre meilleur souvenir…

            L’édition 2007 a été, comme les précédentes, une excellente édition  d’un niveau très relevé qui a vu la victoire d’une grande championne. Pour la 1ère fois depuis 13 ans, je ne pilotais pas ma voiture de Directeur de l’Organisation dans la course. Quel soulagement……J’ai ainsi pu suivre beaucoup plus sereinement la course.

            Mon meilleur souvenir? L’étape de St Sulpice le Guéretois qui a montré d’une part, de par son profil, que toutes les filles ont atteint un niveau sportif très élevé et d’autre part de par la présence des élus creusois à l’arrivée que notre épreuve et son équipe organisatrice étaient considérées comme incontournables en Creuse, voire en Limousin. Mille mercis à Messieurs Jean-Jacques LOZACH, Président du Conseil Général de la Creuse, 1er vice-président du Conseil Régional du Limousin, André LEJEUNE, Sénateur de la Creuse, Président de la Communauté de Communes  de Guéret-St Vaury pour leurs encouragements.

 

 

- Que pouvez-vous nous dévoiler, en avant-première, du prochain Tour édition 2008 ?

            L’édition 2008 s’annonce très belle. Pour la 1ère fois, au moins une étape sera disputée en Charente, ce qui fait que la course devient LE TOUR FEMININ EN LIMOUSIN POITOU-CHARENTES.

            A ce jour, la 1ère étape sera le traditionnel clm individuel de Landouge.

            Le 2ème jour, nous serons à CHASSENON, pour une étape en forme de 8 sur 2 circuits. Le premier est relativement « plat » jusqu'au pied de la côte du Chemin Neuf à Rochechouart, côte mytique avec ses 500 mètres à 16%. Le second traversera 2 fois la ville de Saillat sur Vienne où seront disputés 2 GPM au sommet du village.

            La 3ème étape sera sans aucun doute la plus pentue, dans le Pays de l’Occitane et des Monts d’Ambazac, avec départ et arrivée à Laurière. Les concurrentes disputeront 2 GPM de 1ère catégorie avec les célèbres côtes du Bois des Echelles et de St Goussaud. Elles passeront devant ou près des domiciles du Directeur de l’Organisation, du Responsable du fléchage, du Trésorier, du responsable de la ligne d’arrivée, etc.

            La 4ème étape qui partira et arrivera à Ste Feyre, traversera le parc à loups de la Comcom de Guéret-St Vaury, et si les GPM seront moins pentus que la veille, ils ne seront pas moins nombreux.

 

 

- Quels sont vos moyens de communication pour faire connaître votre épreuve ? En êtes-vous satisfaits ?

            Ah ! La communication !!!!!!!!!!!! et la parité !!!!!!!!!!!!!! Quand les médias voudront-ils bien appliquer la parité sur la communication ?

            Une nouvelle fois nous allons tout faire dans ce sens. Je me demande si nous savons faire…………..

  

- Dans le cadre de l’organisation, quel est l’aspect primordial de l’épreuve que vous privilégiez  pour en assurer son bon déroulement ?

            Sans hésitation, la sécurité. A ce sujet, je pense que tout est à revoir quant à son coût.

 

 

 - De quel budget disposez-vous pour couvrir la compétition ? Quelles difficultés rencontrez-vous lors de vos différentes démarches ?

            Trop peu, toujours trop peu. Pourquoi les instances fédérales nous taxent autant et nous aident aussi peu ? Cette situation fait d’ailleurs bondir les élus qui nous soutiennent.

Il faut savoir que FFC et UCI encaissent plus que le total des prix distribués aux 25 premières de l’épreuve.

Merci toutefois au Comité Régional FFC du Limousin qui nous apporte beaucoup au prorata de ses petits moyens.

   

 - Combien de personnes sont intégrées au sein de l’organisation ?

            Environ 1000 bénévoles. Merci à tous.

  

- Quel regard portez-vous sur l’évolution du cyclisme féminin français en général et comment situez-vous celui-ci par rapport au cyclisme féminin étranger ? 

            Quand mettrons-nous tout à plat ? Quand arrêterons-nous de considérer les filles autrement que comme des sous-coureurs ?

            Quand déciderons-nous d’appliquer à 100% la parité ?

  

- Quelle est votre conclusion personnelle ?

            Tant que des organisateurs passionnés continueront à être passionnés, tant que les femmes accepteront d’être mal considérées, mais seront passionnées par ce qu’elles font, les courses féminines continueront d’exister.

            ET SURTOUT, TANT QUE TOUS LES ACTEURS DU CYCLISME FEMININ MONDIAL SE SERRERONT LES COUDES, NOUS CONTINUERONS A ASSISTER A DES EPREUVES DE HAUT NIVEAU PROPRES ET DE QUALITE.

Merci à Claude LECOURT d'avoir répondu à toutes nos questions
undefined

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie et Gwénaëlle - dans Interviews
commenter cet article

commentaires